Soigner bébé avec son lait maternel! Drôle d’idée!

Pauvre petit choupinou, il est encore malade ! Les petits bobos du quotidien n’en finissent pas,  griffures et autres viennent chambouler la vie si paisible que mène votre petit bout.

Vous ne voulez pas passer à la méthode radicale et lui donner des médicaments ? La solution ? C’est vous mesdames ! Votre lait maternel.

Vous avez très bien lu, le lait maternel, non pas pour nourrir votre bébé, mais pour le soigner. Difficile à croire, pourtant c’est tout à fait possible.

Mamans, à vos tires lait, aujourd’hui vous devenez la boite à pharmacie de bébé !

Jusqu’ici on vous parlait des vertus du lait maternel dans l’alimentation du bébé, aujourd’hui il est question de ses bienfaits curatifs :

– Une otite : quelques gouttes dans l’oreille infectée et le tour est joué !

– Fesses rouges ou de l’eczéma : tamponnez délicatement avec un coton imbibé de lait et laissez sécher.

– Un petit rhume : plus besoin de sérum pour son petit nez, quelques gouttes de lait suffisent.

– Fini les petites griffures : votre lait aide beaucoup à la cicatrisation. Surtout si vous le mélangez avec un peu d’huile d’olive, c’est encore mieux !

– Bébé a une conjonctivite ?  La solution est toujours la même, une petite goutte de lait dans chaque œil, c’est radical !

– Acné du nourrisson : utilisez votre lait comme lotion !

Bizarre hein ?! Mais ça fonctionne ! Faut croire que la nature a bien fait les choses. Il ne vous reste plus qu’à essayer,  n’hésitez pas à nous faire part de vos retours d’expérience en commentaires, nous somme très curieux !

Sur ce, on se retrouve très vite pour de nouvelles surprises !

Slider

Le travail après bébé : 10 astuces pour gérer la séparation

Vous partagiez chaque instant de votre nouvelle vie avec ce petit chou, et maintenant, vous devez reprendre le travail.  La séparation sera extrêmement compliquée et vous appréhendez dès maintenant comment vous allez y arriver ?! Vous êtes certaines que cela va être dur et quasi impossible ?! La séparation avec votre petit ange va vous briser le cœur en

mille morceaux ? On le conçoit, on vous comprend et nous sommes là pour vous !

La preuve ! Aujourd’hui nous vous montrons quelques astuces pour mieux gérer cette étape de votre vie de maman et nous vous aidons à la surmonter.

A vos calepins, à vos notes, voici comment y arriver en toute simplicité !

  1. Ne pas forcer les choses : C’est quand vous le sentez, c’est votre moment, votre décision.
  2. S’habituer à la séparation : Difficile ? C’est vrai ! Mais c’est une bonne idée.
  3. Accepter de ne pas avoir le contrôle : Vous n’êtes plus le chef le temps d’une journée, relax, ce n’est pas grave !
  4. Arrêter de culpabiliser : Vous n’est certainement pas une mauvaise maman parce que vous reprenez le travail. Au lieu de culpabiliser, souriez la vie est belle !
  5. S’impliquer dans ses projets : Quand on a l’esprit occupé, le temps passe tellement plus vite.
  6. Avoir un objet qui vous fait penser à votre bébé. : Oui, et si vous emmeniez un peu de lui ou d’elle avec vous toute la journée ?
  7. Les retrouvailles ne peuvent qu’être meilleures. : Si c’est une chose que l’on dit sûre pour les relations avec les grands, cela s’applique aussi avec votre trésor.
  8. Papa aussi doit s’y mettre : Vous faisiez tout, toute seule, maintenant que vous avez repris le travail papa doit mettre la main à la pâte ! 9. Profiter de son petit cœur :Des câlins, des bisous on ne se lâche plus quand on se retrouve avec bébé.
Bonne croissance !!
Slider

Purée de carotte à l’œuf

Tendre, sucrée et parfaitement digeste, la carotte a toutes les qualités pour plaire à votre bébé ! C’est d’ailleurs souvent le premier légume qu’il découvre au moment de la diversification. Et d’un point de vue nutritionnel, elle a bien des atouts.

Peu calorique, l’œuf est par contre riche en protéines mais aussi en vitamines. Il contient de la vitamine A (importante pour la vision), D (pour consolider le squelette), E (action antioxydante), K (rôle dans la coagulation sanguine) et plusieurs vitamines du groupe B. Il renferme également du fer, phosphore, magnésium et calcium.

Mariage de ces deux-là, on aura un petit nid rigolo qui peut séduire les yeux et ravir les petites bouches.

Pour cela, nous aurons besoin de :

1 pomme de terre de 50 g

1 carotte  1 œuf

2 c. à soupe de lait

10 g de beurre

Sel

Avant de commencer, allumez votre four et préchauffez-le à 210°C.

Ensuite lavez la pomme de terre et la carotte, pelez-les et râpez-les sur la râpe à petits trous.

Après mettez le tout dans une casserole à eau salée et laissez cuire pendant 10 minutes.

Après cuisson, mélangez avec le lait, en écrasant à la fourchette si besoin.

Dans un plat à gratin individuel, étalez le mélange, modelez un creux au centre et cassez-y un œuf. Parsemez de lamelles de beurre et enfournez.

Ding Dong ! 8 minutes se sont écoulées, le gratin est prêt

Miam Miam c’est délicieux, mais laissez refroidir un peu sinon vous risquez de vous brûler la langue!

A table petit gourmet !

Alors vous en dites quoi, avez-vous déjà essayé cette recette ?

Bonne croissance !!
Slider

Emmailloter bébé : tradition toujours d’actualité chez la maman algérienne?

Depuis le premier jour où vous êtes devenus parents, vous en avez surement dû entendre des choses plus bizarres et folles les unes que les autres ! Il ne faut pas le laver pendant 7 jours, du khole (vinaigre)  pour qu’il ait de beaux yeux pressants! Il y en a même qui vous disent de rouler votre petit cœur dans un bout de tissus plusieurs heures !

Ah, attendez, pour cette dernière ce n’est pas une si mauvaise idée ! C’est plutôt pas mal même ! Toutes les grands-mères algériennes ne cessent de le répéter : il est toujours bien d’emmailloter les bébés. Regardez, elles l’ont fait avec vous, vos parents et elles-mêmes ont été emmaillotés. Résultat, vous le voyez, tout le monde se porte parfaitement bien ! Même plus que ça !  Peut être qualifiée de vieillotte ou encore d’ancestrale, cette tradition algérienne est encore là. Elle fait ses preuves auprès de vous, jeunes mamans, et ce n’est pas pour rien !

Oui maintenant c’est devenu connu, emmailloter votre petit chou ne lui fera aucun mal, bien au contraire !  Devenue pratique courante dans plusieurs pays du monde, l’emmaillotage fait plus de bien que de mal : enveloppé dans du tissu en coton tout doux, cela va rappeler à votre bébé l’époque où il était bien au chaud dans le ventre de sa maman.  En sécurité, au calme et réconforté, votre petit ange se sentira apaisé et ne pleurera pas autant, et c’est plutôt pas mal ça comme argument !

Nos grands-mères le font au moment du dodo, pour cause ! L’emmaillotage aide beaucoup votre petit à s’endormir plus vite et à avoir une plus longue durée de sommeil.  Ah, ces mamies, elles pensaient vraiment à tout !

Rassurez-vous ! Il n’est ni trop serré, ni trop étouffant ! C’est plutôt l’heure de passer un coup de fil à votre maman ou à votre mamie pour réserver votre cours d’emmaillotage !

Bonne croissance !!
Slider

C’est l’heure de son premier vaccin ! Que dois-je faire ?

Dring ! Dring ! Petit bébé grandit, maintenant il a 2 mois ! Pauvre petit chou, le moment tant redouté de son premier vaccin est arrivé !

Mais; attendez une petite seconde ! Pourquoi est-ce que le vaccin devrait être redouté ? Parce que ça fait mal et que c’est une grosse aiguille dans la peau toute douce de bébé! Okey, ça peut paraître un peu inquiétant. Mais pas plus que ça !

Vous vous demandez sûrement pourquoi ça à l’air si simple? Comment vais-je faire pour y arriver ? La solution: il suffit de bien préparer votre petit sucre d’orge. Hop ! Le tour est joué !

Relax, détendez-vous, il n’y a pas feu aux poudres ! Super papa et super maman vont y arriver !

Aujourd’hui nous allons vous dire comment le faire.

Tout d’abord, on arrête de paniquer ! C’est une étape comme toutes les autres, qui finira par passer. Cela ne sert à rien de communiquer votre stress à votre bébé voyons !

Ensuite, s’assurer que votre bébé n’est pas malade : Pour son tout premier vaccin ce petit bout ‘chou doit être en pleine forme. Pas de nez qui coule, pas de fièvre ? Check ! Il est prêt pour se faire vacciner.

Choisissez bien le moment: Si bébé a faim ou est fatigué, il vous en fera voir de toutes les couleurs ! Il aura également besoin de réconfort après sa piqure prenez tout votre temps.

Ce n’est pas parce qu’il est tout petit qu’on ne doit pas communiquer avec lui ! Oui, parlez à votre bébé et dîtes-lui ce qu’il l’attend, le rassurer et le réconforter.  Vous ne paraitrait pas fous, il vous comprendra !

Pour finir, anticipez la douleur : Crème et patchs anesthésiants, ou tout au contraire, rester dans les méthodes plutôt naturelles en donnant de l’eau sucrée. Demandez l’avis de votre pédiatre.

Vous voyez, il n’y a pas de quoi dramatiser ce n’est qu’un vaccin. C’est très simple, tous les autres parents l’ont fait, Pourquoi pas vous ?

OH ! Mais attendez ! Vous n’auriez pas oublié quelque chose ? Le doudou !

Bonne croissance !!
Slider

Recette magique pour faire aimer les légumes

Cette rubrique est comme un livre de cuisine on proposera des recettes qui pourront être utiles

Abracadabra ! Recette magique pour faire aimer les légumes à votre petit..

Les légumes sont souvent la bête noire des petits. Bien qu’ils soient riches en vitamines, votre petit rechigne devant eux et vous avez du mal à en faire les amoureux de vos loulous.

La seule bonne recette pour lui donner le goût des légumes, c’est de l’épater !

Oh, la voilà ! Une jolie purée rose, Votre petit gourmet va en raffoler !

Ingrédients :

Pour 4 personnes

  • 5 grosses pommes de terre
  • 1 verre de lait
  • 5 portions de fromage fondu
  • 1 betterave cuite sous vide avec son jus

Faites cuire les pommes de terre avec leur peau 35 min dans une casserole d’eau salée. Epluchez-les, coupez-les en morceaux et passez-les au moulin à légumes.

Incorporez le lait tiède, les portions de fromage, trois cuillères à soupe de jus de betterave et un peu de sel.

Vérifiez l’assaisonnement et pour finir en beauté, coupez des petits dés de betterave pour en parsemer la purée avant de la servir à votre petit dégustateur.

Il me reste à vous dire une chose… Bon appétit et à très bientôt !

Les 6 indispensables pour la toilette de votre bébé

Aujourd’hui, pour ce début de troisième mois avec votre petit chou, devinette : quel a été, selon vous, l’activité que vous avez sans cesse répété avec bébé ? Alors, alors, les biberons, les tétés ? Non ce n’est pas la bonne rubrique pour cela ! Ici nous parlerons des différentes séances de toilette de votre petit bien sûr !

Bains, changes et toutes les toilettes du matin, vous passez sans aucun doute des heures à astiquer et à faire briller votre lapinou ! Evidemment ! Il doit être le bébé le plus propre de la terre !

Une chose est sûre, ce n’est pas possible qu’un petit être, pas plus haut que trois pommes, puisse avoir le choix entre autant de produits que ça !

Crème, lotion, eau ; vous êtes perdu ? Pas de panique ! Nous allons essayer de décrypter tout ce charabia et de vous dire quels sont réellement tous les produits dont vous ne pouvez pas vous passer!

Plus la liste est courte, mieux c’est. Alors, la trousse de toilette de votre bébé doit contenir :

  1. Des couches : il est très important de bien choisir les couches de votre
    bébé. Essayez donc Canbebe, vous verrez vous ne serez pas déçus !
  2. Du liniment : essentiel pour le change.
  3. Des cotons : c’est doux c’est pratique, la peau de votre bébé n’en demande pas plus !
  4. Du sérum physiologique : la base pour nettoyer à tout instant les yeux ou le nez de votre petit bout.
  5. Un savon au ph neutre : critère très important pour le respect de la peau de bébé. Peut s’utiliser pour les cheveux et le corps, pas besoins de trop de produits !
  6. Les autres accessoires : un thermomètre, une brosse toute douce pour ses cheveux et des ciseaux à bout rond pour ces petits ongles !

Et voilà ! Nous avons déjà fait le tour. Tout le reste n’est pas nécessaire. Bien au contraire. Ce sont des produits, à la liste de composantes souvent bien longue, qui feront plus de mal que de bien. Papa, maman, direction la salle de bain, c’est l’heure de faire le tri !

IMC, périmètre crânien, corpulence …. Du charabia pour moi !!

Quand votre petite frimousse a rejoint ce petit monde pour égayer votre vie et à tout jamais, vous aviez été en premier lieu appelé à lui donner un prénom ! Oui vous avez le droit de l’appeler petit chou, petit ange, petit cœur… Mais il est bien nécessaire de lui donner un prénom qu’on mettra sur les papiers et aussi sur le carnet de santé…. Oh mon dieu ce carnet plein de mystères :/

Courbes… c’est bon on a compris comment les interpréter, les conseils sur l’alimentation ça va on sait lire mais qu’en est-il de tous ces mots bizarres…Alors ne bougez pas, aujourd’hui on vous explique, c’est très simple et vous allez même assurer le suivi de votre enfant comme un pédiatre… ou presque

Chers parents, votre attention s’il vous plait, notre petit cours commence !

Alors, concernant la taille et le poids, il n’y aucun souci là-dessus, ces deux variables vous suivent tout au long de votre vie ; mais quand on est bébé on les utilise pour suivre la croissance oui ! mais aussi pour calculer ce qu’on appelle L’indice de masse corporelle ou IMC ; c’est un indice utilisé par les pédiatres les puéricultrices pour évaluer le poids de votre tout petit en fonction de sa taille et ainsi de reconnaitre s’il y a un début de surpoids ou de maigreur.

De la même manière que chez l’adulte, il se calcule ainsi : Le poids en kg divisé par la taille en mètre (multipliée par elle-même) soit IMC = poids / taille²…. Simple non  ?

Flashback ! la première fois que vous l’aviez porté, sa tête faisait à peine la taille de votre main… mais au fil du temps ça évolue, ; le paramètre qui fait référence à ça s’appelle Le périmètre crânien ; C’est un repère qui permet de surveiller le développement harmonieux du cerveau de votre enfant. Sa mesure est mensuelle au cours de la première année et elle se fait avec un mètre ruban autour de la tête.

Notre petit cours est fini, j’espère que c’était clair ! Et s’il y a encore d’autres paramètres qui vous semblent encore ambigües n’hésitez pas à nous écrire 

En attendant, vos loulous poussent tellement vite, n’oubliez pas donc de prendre des photos, une toute petite année est si vite passée !

Attention ! Aliments à bannir quand vous allaiter votre petit !

9 mois se sont écoulés … votre tout petit a épuisé toutes vos ressources… Silhouette encore « ronde », fatigue, manque de sommeil. Toute votre vie et vos habitudes sont chamboulées.

Il ne faut rien lâcher, Bien au contraire ! C’est le moment de profiter au maximum de votre maternité. C’est pour cela qu’il faut être au top de votre forme surtout si vous allaiter.

On vous l’a certainement déjà dit, chères mamans, votre alimentation a une influence sur la qualité de votre lait. Et nous le savons, vous voulez ce qu’il y a de meilleur pour votre petit ange. Le moment des sacrifices est arrivé ! Mais ; que devez-vous manger ? Que devez-vous éviter ? Confuse ?

Pas de panique ! Nous vous présentons ici les principaux aliments à éviter pour que votre lait soit ce qu’il y a de meilleur pour votre bébé !

Le café et autres boissons excitantes :

La caféine ! Rien de tel pour se réveiller et bien commencer la journée surtout que ce petit monstre ne vous a pas laissé fermer l’œil ! Nous sommes désolés de vous l’annoncer mais les boissons excitantes risquent de rendre votre petit chou irritable et peut perturber son sommeil. Aïe ! En voilà une accro ?! Bon, 2 tasses, pas plus ! Parce que, souvenez-vous, la seule chose dont vous avez réellement besoin c’est l’eau, et rien d’autre !

Les gros poissons :

Certains poissons comme le brochet, l’espadon, le caviar ou Le foie de poisson sont à supprimer quand vous allaitez car ils sont riches en mercure.

Savez-vous que le mercure est toxique et peut, même à faible dose en cas d’exposition précoce, freiner le développement de votre petit chou 😮

Et le chocolat ?

Le chocolat ! Vraiment même le chocolat ? Eh oui, le chocolat noir fort en cacao contient de la théobromine : un stimulant semblable à la caféine qui est difficile à digérer pour un enfant de moins de 3 ans.

Bonne nouvelle ! Vous pouvez tout de même continuer à consommer le chocolat au lait ou à faible teneur en cacao… Mais avec modération !

Petite Info !

Pendant l’allaitement, évitez de prendre les médicaments car ils sont également absorbés par le lait maternel. En cas de nécessité, demandez conseil à votre médecin.

Sur ce ! Je vous dis à la prochaine !!

Alerte ! Je n’ai plus assez de lait ! Croissance en danger ?

Chères mamans, vous êtes nombreses à en souffrir, vous voulez tellement bien faire en allaitant votre petit bout de chou le plus longtemps possible mais… Vous tirez la sonnette d’alarme, votre lait vous trahit et vous lâche au milieu du chemin ! Est-ce juste une impression ? Ça va vraiment ralentir la croissance ? Toutes ces question et plein d’autres vous trottent l’esprit… Basculez vers le bas, on vous dit tout maintenant !

Avant tout, êtes-vous déjà sûres de ne pas avoir assez de lait ?

Pour être franche, il est très difficile de mesurer la quantité de lait ingurgitée par votre petit chou, mais je ne dis pas que vous avez tort de douter , bien au contraire. Mais, comme vous le savez, une fois que la peur est implantée en vous, elle grandit et prend de l’ampleur jusqu’à vous terrifier…Pas de panique, c’est simple :

Si votre petit n’est jamais rassasié, C’est normal, les bébés qui sont allaités se nourrissent fréquemment, et ce n’est pas forcément un problème dans votre production ; après tout plus il en demandera plus vous en produirai, c’est biologique !

Si au contraire, vous sentez que sa croissance est mise à rude épreuve en le comparant aux autres, c’est FAUX ! Chaque bébé est unique et s’adapte à son propre rythme. En moyenne, entre le troisième et le sixième mois un bébé prend environ 70 à 130 grammes par semaine. Si la perte de poids est beaucoup trop alarmante, n’hésitez pas à en parler à votre pédiatre.

Cependant, Si vous êtes sûre que votre lait est peu abondant nous vous proposons de prendre quelques mesures

-Ne limitez le temps d’allaitement et servez-vous de vos deux seins pour une stimulation maximale.

-Utilisez un tire-lait après chaque allaitement afin de vider totalement vos seins, ce qui donnera l’ordre à votre corps de produire du lait à nouveau.

-Surveillez le poids de votre bébé : plus vous le faites, plus vous êtes en mesure d’identifier les
problèmes potentiels liées à la production de lait maternel

Maintenant que vous savez tout, dites-nous, si vous souffrez d’un manque de lait ? Et comment vous faites face ? On attend vos retours 