Voyage en voiture : préparez-vous à son vomi!

Aie! Ça vous ait tombé dessus, et vous ne l’aviez pas vu venir ! Quoi que, un bébé qui vomit en voiture on y croit difficilement. Et là, vous venez d’en faire les frais. Maintenant, tous vos trajets en voiture sont dignes d’un épisode de The Walking Dead. Du vomi gicle de partout, ça pleure, pire encore, bébé mange donc ça sent mauvais ! Géniale la vie de parents ! Ça ne vous ait pas encore arrivé à vous ? Petits veinards ! Profitez-en, cet épisode arrivera sans prévenir, surprise !! Ça vous fait peur tout d’un coup ? Vous allez sans doute en rêver ce soir ! Pas de panique voyons, il n’y a pas mort d’homme ! Nous allons essayer de vous préparer au vomi de bébé dans les transports.

Il vomit… Pourquoi ?

La faute à qui, au mal des transports ! Papa prends les virages trop vite et a choisi la mauvaise route, bébé se sent mal nauséeux, et hop ! Du vomi ! Autre cause à laquelle on ne pense pas souvent : la position dans le siège auto ou encore toute la voiture. Eh oui, bébé veut du luxe !

Comment faire pour le soulager alors ?

  • Une bonne nuit de sommeil, bébé se sentira bien.
  • Son petit ventre ne doit pas être vide. Bizarre ? Non, non, ce petit chou doit manger avant la balade en voiture.
  • Regarder l’horizon, méthode classique pour les grands comme les tout petits. Montrez lui des choses au loin, ça marche ! · Faire des pauses régulièrement. Il sera moins fatigué et beaucoup moins perturbé par le trajet.
  • Installer correctement votre petit chou dans la voiture. Il doit voir l’extérieur et sentir le moins de mouvements possibles.
  • Ouvrir les fenêtres. Un bon bol d’air frais fait toujours du bien !
Slider

Coup de soleil, que faire ?

Les beaux jours sont là ! Qui dit beaux jours dit plage et soleil. Source naturelle de vitamine D, vous les attendiez avec impatience ces rayons de soleil.

Attention chers parents, il peut aussi être dangereux pour la peau de votre bout ‘chou.

Crème solaire, chapeau… malgré toutes vos précautions, votre petit vacancier a pris un  méchant coup de soleil. Sa peau toute douce et toute fragile est devenue rouge et picote ?

Pas de panique, nous vous donnons quelques petits conseils pour essayer de le soulager :

Avant toutes choses, qu’est ce qu’un coup de soleil ?

Une brulure, exactement ! Et selon son degré, elle peut être plus ou moins dangereuse pour  votre petit trésor. Sa peau est très rouge et a quelques cloques, vite, direction le médecin. La brulure est plus superficielle, vous pouvez soulager bébé à la maison.

Petits conseils.

– Les vêtements, on les vires, il fait assez chaud comme ça !

– Sur ses brûlures, on pose une compresse très fraîche, pas besoins de trop mouiller, il suffit de renouveler l’opération plusieurs fois.

– Ressembler à un petit bonhomme de neige c’est cool. Tartiner-le avec une couche de crème hydratante spéciale brûlures. Une fois qu’elle a bien pénétré, on recommence. Pour le petit plus, mettez là au réfrigérateur avant l’utilisation, vous  verrez que c’est encore mieux.

– N’oubliez surtout pas de lui donner à boire. L’eau c’est le meilleur remède contre la  déshydratation.

– Pour finir mamie fait son grand retour ! Pour des remèdes plus naturels, essayez le  yaourt nature, la tomate, la pomme de terre ou encore une bonne couche de miel.

Slider

Astuces pour Papa pour calmer le petit pleurnicheur

Il y a d’abord la solution facile : les boules Quies ! 2ème solution encore plus facile, abandonner la partie, changer de chambre et de lit pour des mois, pourvu que Papa ait la paix ! Mais est-ce vraiment la bonne solution ? Vous êtes d’accord que ce n’est pas très correct de déserter le terrain et laisser maman seule faire face au déluge de larmes alors qu’elle est déjà suffisamment surmenée !

Au commencement, il est important de savoir que c’est pendant les trois premiers mois de sa vie que bébé pleure le plus. Deuxième vérité, le nouveau-né ne pleure pas pour le plaisir de déranger ou semer la pagaille. S’il pleure, c’est qu’il y a souvent une bonne raison et les causes d’alerter sont multiples : faim, mal, fatigué, mouillé ou un besoin de présence et d’attention. Mais dans tout ça, comment parvenir à apaiser un bébé qui pleure ? Vous pensez avoir tout essayé pour avoir un moment de répit ?! En vain. Quelques-uns de ces conseils vous seront utiles d’autant qu’ils émanent de deux experts sûrs : Papa & Maman !

  • Primo « Ne jamais perdre son sang-froid »: ce n’est pas trop demander d’autant que le petit ressent votre stress. Alors restez Zen !
  • Deuxio « Utilisez vos pouvoirs d’observation »: Gardez un œil sur l’humeur de votre bébé permet d’anticiper sur ses pleurs.
  • Tertio « Le distraire et l’occuper » : par exemple en le promenant dans l’appart, sa tête sur votre épaule ou le mettre à regarder par la fenêtre…
  • Quarto « Pensez à leur environnement» : un environnement apaisant, calme et reposant est important

Et enfin Quinto « Nourrir, câliner, bercer » : l’heure du repas ! Pas mieux qu’un ventre plein, un doux câlin et bambin bercé et voilà des parents heureux et paix…du moins jusqu’à la prochaine alerte !

A vos pinceaux, la chambre de bébé a besoin de déco

Fini les dodos avec papa et maman, petit devient grand. Eh oui, ça passe tellement vite, votre petit bout de sucre a tout à fait l’âge d’avoir sa propre chambre, son espace rien qu’à lui. Séparation difficile ? N’ayez crainte. Votre petit sera très heureux d’être dans la splendide chambre que vous allez lui concocter. Papier peint, pinceaux, déco… nous allons vous montrer comment faire un petit nid douillé à votre petit poussin.
Alors, prêts pour un moment cocooning digne d’une bloggeuse life style ? C’est parti…
Pour créer une oasis de douceur afin que votre bébé se sente comme sur un nuage dans sa nouvelle chambre, pensez aux couleurs. Avant c’était : rose pour les filles et bleu pour les garçons, mais ça c’était avant ! Fini les stéréotypes, plus de règles. En revanche comme votre ange est encore petit, on reste sage, on opte plutôt pour des couleurs pastel, tendres, apaisantes et qui mettent le bébé en sécurité.

Egayer l’endroit avec du papier peint, ou si vous avez la main, pourquoi ne pas faire des dessins sur les murs : ourson, papillons, les tous petits adorent les animaux. N’oubliez pas l’harmonie avec les rideaux, le tapis et les meubles de bébé.

Pour les objets de déco, des jouets bien sûr. Ambiance jungle, savane ou tout au contraire, fées et princesses, à vous de voir, de toutes façons, c’est vous qui le faîtes autant vous amuser un peu aussi !
Petite idée pour finir  un coin tipi ou cabane. Ça ne serait pas tellement amusant d’y jouer et d’imaginer tous pleins d’histoires avec votre petit aventurier.

Maman, papa, à vous de jouer ! Vous allez sûrement créer une chambre digne des plus belles sur Pinterest !

Bébé arrive bientôt : Quel place pour Papa ?!

L’arrivée d’une troisième personne dans un couple est une véritable épreuve en tous points de vue. C’est une étape qui met à rude épreuve la solidité et la solidarité du couple. Et c’est aussi, un moment de recomposition des espaces pour réserver à tout un chacun une vraie place, un espace qui sied à son nouveau rôle sans pour autant sacrifier le couple. Une place est particulièrement primordiale pour Papa.

Si de tradition, le Papa est présent lors de la naissance, il a tendance à s’effacer très vite toujours selon la même tradition pesante qui lui réserve une place de patriarche désintéressé par le sort quotidien du bébé. Le père tout comme la maman est un repère qui aide à bâtir la personnalité de l’enfant.

Par conséquent, la marginalisation du Papa peut entraîner des conséquences irréversibles. Le bébé est sensible à l’affection qu’on lui consacre. Une trop grande absence du Papa pourrait dresser des barrières et une installer une distanciation qu’il va en s’agrandissant si rien n’est fait, notamment à l’âge où le père devient le modèle d’inspiration et d’indentification ou, à contrario…l’incarnation du rejet et de la répulsion. L’effacement paternel intente à l’image symbolique du Papa. Cela peut avoir des conséquences sur votre bébé plus tard, le rendant stressé, agressif, impulsif, renfermé ou inversement excité et instable.

Pour ne pas arriver à ce point de rupture dans la relation Papa-bébé, il est impérieux de l’associer et l’encourager à prendre sa part à toutes les phases de croissance de l’enfant ; éviter de le critiquer avec ou sans raison, publiquement en particulier. Comme il est contreproductif de remettre en question ses décisions (valable pour les deux parents d’ailleurs), ce qui aurait pour effet d’altérer son autorité directe et, enfin, laisser se nouer une relation en binôme entre le Papa et son enfant qu’il s’agisse d’une fille ou d’un garçon.

Finalement, ce qu’il faudrait garder en permanence à l’esprit : le bébé a conçu à deux et doit, par conséquent, être élevé et éduqué à deux malgré tous les aléas de la vie qui peuvent surgir en cours de route.

Papas, parlez-vous « le bébé » !

Bababababa, dadadadada, agheuh. C’est compris ? Presque ! PA….PA…..PAPA…PAPA !!!! Et voilà, l’instant fatidique qui allume la mèche entre Papa et Maman. Le premier mot de bébé est comme souvent, c’est Papa. Une bataille de gagner ? Pas si sûr. Si ce mot vient en premier, ce n’est pas par excès d’affection pour le père mais parce qu’il est placé juste au bout des lèvres. D’ailleurs, s’il prononce le mot « papa », il ne désigne pas forcément son père. Déçu ? Pas grave.

Pourtant, les bébés nous parlent tout le temps, mais la plupart d’entre nous n’ont aucune idée de ce qu’ils veulent dire. Pour nous, non-bébés, tout cela ressemble à un charmant, mystérieux, guegh et agheuh … Vous serez surpris d’apprendre que le babillage est connaissable, prévisible et, mieux encore, enseignable. Partons à la découverte du déchiffrage du vocabulaire et du comportement des nouveau-nés.

Le bébé est un concentré de communication non-verbale. La conversation sans paroles est son dada. Le dilemme c’est que nous ne pouvons pas leur demander ce qu’ils pensent. Nous devons, par conséquent, trouver des moyens intelligents de découvrir ce qu’ils veulent bien nous dire !

En premier, il y a le babillage. C’est quoi ça encore ? Jusque-là considéré comme une simple pratique motrice, le babillage est, en fait, quelque chose que les bébés font pour exercer leur bouche. Peu de gens le considéraient comme un vocabulaire à part entière.

Mais parents, prenez note: toutes ces syllabes répétitives sont un signal important. C’est le signe premier de l’aptitude du petit à entamer son apprentissage, les prémices de la conversation. Et si vous tendez l’oreille, vous pouvez même déchiffrer les quatre catégories distinctives d’un babillage, du «grincement nasal» pleurnichard des nouveau-nés aux bah-bahs et dah-dahs plus matures des bébés plus âgés. Un autre conseil, parlez votre langue maternelle à votre bébé en faisant attention à leur faire entendre une langue saine avec une bonne diction et enrichissante.

Cela n’empêche pas non plus de parler à votre bébé une seconde langue ! Le tout ? C’est de lui apprendre le sens et le ressenti des mots, de lui apprendre finalement la langue du cœur !

Le Chef Papa donne la compote

Vous voulez un accès VIP au cœur de votre petit ange ? Devenez le meilleur Chef Papa au monde de votre bébé et vous serez couvert des joies de la paternité.

Passé les six premiers mois où l’allaitement maternel est fortement recommandé par l’Organisation mondiale de la Santé, les papas ont toute leur place pour mener les premières expériences avec des aliments solides. Nous savons évidemment que préparer de petites compotes et des repas pour votre bébé n’est en effet pas une tâche aisée, seulement n’est nullement du domaine de l’impossible. Nous pensons même que préparer la nourriture de votre bébé est l’une des choses les plus pratiques qu’un Papa puisse faire pour connaître son bébé.

N’est-ce pas amusant de voir votre bébé se délecter de sa première banane ? Et que dire de leurs mignonnes grimaces lorsqu’ils goûtent quelque chose de nouveau qu’ils n’aiment pas encore ? Ce ne sont là que quelques-uns des rares moments que vous rencontrerez lorsque vous commencerez le sevrage dirigé par votre bébé ou que vous introduirez de nouveaux aliments. Alors, comment vous transformez-vous en meilleur Chef Papa ?  Vous avez la solution moderne, celle d’acheter du prêt-à-manger ou d’utiliser un fabricant de nourriture pour bébé avec manuel tout-en-un ! Rapide et efficace. Deux gestes, trois mouvements et l’affaire est pliée ! Sahla mahla comme on dit ! Mais est-ce vraiment ce que vous voulez pour votre petit gourmet ! Il y a évidemment autre chose ! Le plaisir de préparer de petites compotes, des œufs brouillis, des jus et des soupes…la joie de lui faire découvrir ses premières sensations gustatives, l’existence de ses papilles, lui faire déguster de nouveaux aliments, les modes de cuisson, à la vapeur, en purée avec un peu d’huile d’olives bien de chez nous !

Et puis, le plaisir de partager et la convivialité de donner à manger. N’oubliez pas de garder à l’esprit tous ce que nous avons abordés, et nous sommes sûrs que vous apprécierez de cuisiner des ingrédients sains et de demander à votre bébé « Ouvre la bouche, ouvre-là grande, voici un avion qui arriveeeeeeeeee! « 

Papa – Bébé : 10 conseils pour les rapprocher

Devenir papa ! Voilà une bien délicate mission à laquelle l’on n’est pas du tout préparé à affronter dans sa vie. Et pourtant ! Plus qu’une mission passagère, c’est un métier à vie que l’on se prend d’un coup ! Dans l’histoire, il y a deux novices qui se rencontrent pour la première fois : un nouveau-né et…un nouveau Papa ! Un instant inédit où s’entremêlent une foultitude de sensations et d’émotions jamais ressenties auparavant et…pour les deux. Sachez d’abord, que les nouveau-nés viennent au monde déjà prêts à se connecter avec leurs deux parents.

Au début, un petit reliquat de congé à transformer en congé paternel sera le bienvenu pour faire plus amples connaissances avec votre bébé !

Quoi faire ? Comment faire ? Par où commencer ? Plus que des questions, de vrais dilemmes. Suivez nos conseils et tout ira pour le mieux !

  1. Mettez la main à la pâtedès le début :Habiller, jouer, faire prendre un bain, changer les couches -des Canbebe, tellement plus facile avec les attaches-, donner le biberon…bref s’impliquer dans son quotidien
  2. Décodez ses signaux : développer la capacité à détecter les signaux de votre bébé et ce dont il a besoin en observant son langage corporel
  3. Touchez-le : les bébés sont tactiles. Le prendre dans ses bras, l’envelopper et le caresser le fait se sentir en sécurité et renforce sa confiance et la connexion avec vous
  4. Parlez-lui : Racontez des histoires, parlez pendant que vous le changez : «Changeons cette couche. Voici une belle couche Canbebe propre… ». Vous développerez ainsi son langage et son ouïe
  5. Donnez-lui le biberon et plus tard à manger
  6. Regardez-le et passez du temps en tête-à-tête
  7. Informez-vous, demandez de l’aide et cherchez à comprendre auprès des spécialistes
  8. Câlinez-le et jouez avec lui : c’est l’âge de la découverte et du jeu pour le bébé
  9. Dormez avec lui : ne soyez pas de ces papas qui fuient les pleurs. Rassurez-le en dormant avec lui
  10. Massez-le et faites-le rire : Un bébé c’est tellement chatouilleux !

Pour les objets de déco, des jouets bien sûr. Ambiance jungle, savane ou tout au contraire, fées et princesses, à vous de voir, de toutes façons, c’est vous qui le faîtes autant vous amuser un peu aussi !
Petite idée pour finir  un coin tipi ou cabane. Ça ne serait pas tellement amusant d’y jouer et d’imaginer tous pleins d’histoires avec votre petit aventurier.

Maman, papa, à vous de jouer ! Vous allez sûrement créer une chambre digne des plus belles sur Pinterest !

Prenez soins de vos bouts de sucre…
Slider

Panique ! Mon bébé mange mais ne grandit plus

Depuis que vous le tenez dans vos bras, des milliers de questions transpercent votre esprit, vous voulez tellement qu’il soit parfait qu’il grandisse sainement, donc que le moindre petit détail la moindre anomalie vous inquiète. Vous suivez sa croissance de très prêt. Mange-t-il assez ? Pourquoi ne prend-t-il pas de poids ? Nous vous aidons à y voir plus clair …

Des causes probables ?

Oui, il y a plusieurs pistes possibles : un sommeil trop léger et ou perturbé, des tétées trop courtes ou trop longues ou même des causes physiologiques… Toutes ces raisons impactent la croissance de votre bébé.

Comme vous êtes très vigilants, dès que la courbe de poids ne grimpe pas en flèche ou stagne vous tirez la sonnette d’alarme. Inutile, notez bien, chers parents, que certains bébés ont tendance à grossir difficilement surtout quand ils sont allaités !

Sachez aussi que, les bébés biberonnés, ont du mal à prendre du poids au début ensuite, au bout de quelques semaines, ils trouvent leur rythme de croisière.

Des estimations indiquent qu’en moyenne, les bébés prennent 200 g par semaine pendant les trois premiers mois, puis au-delà de 3 mois, la prise de poids commence à ralentir. D’autres, au contraire, peinent à prendre du poids. Chacun grandit à son, veillez juste à ce que la prise de poids soit au-dessus de 140 g par semaine.

Toutefois, en instaurant les bonnes habitudes alimentaires à votre petit bout de chou après la diversification alimentaire la courbe de poids retrouve la normale en quelques jours. (Articles rubrique alimentation)

En cas de doute, n’hésitez surtout pas à faire le point avec votre pédiatre ! Et n’hésitez pas à partager avec nous votre expérience

D’ici là, prenez soins de vos bouts de sucre…

Slider

Confort garanti à 100% …Astuces pour choisir la bonne taille de vêtements

Depuis sa naissance, ou bien même avant, l’une de vos préoccupations principales est d’habiller votre petit bout ’chou tendance tout en lui garantissant le meilleur confort ! Ah confort rime toujours avec bonne taille…Mais voilà c’est un peu galère, il n y a pas de S, L, M comme nous les adultes donc ce n’est pas aussi simple. Mais ne vous inquiétez on va arranger tout ça, quelques petits conseils et on fera de vous de vrais Peronnal Shopper pour votre bébé !

Alors, disons que ce n’est pas magique, la taille des vêtements dépend de leur âge, c’est évident ! Et bien non, contrairement à ce qu’on croit, ça ne dépend que de la taille et du poids de votre bébé, et ce qui figure sur les vêtements genre « 3 mois », « 6 mois », ne correspondent pas du tout à leur âge . Comme on l’a dit chaque bébé grandit à son rythme c’est pour ça que la seule chose à faire est donc de se reporter aux courbes de naissance pour savoir à quel moment porter quelle taille

En ce qui concerne les pyjamas, les vêtements phares de votre choupinet , ils sont standard ce qui veut dire que la taille « 1mois » est faites pour les petits qui ont une taille autour des 50cm.

Nous vous présentons dans ce tableau des estimations faites sur la base des courbes de taille que vous trouvez dans vos carnets de santé. Si le bébé à la naissance mesure plus que 50cm, alors vous raccourcissez les délais, s’il naît plus petit, vous les allongez.

TAILLE POIDS TAILLE à choisir
45 cm 2,5 kg Prématuré
50 cm 3,3 kg Naissance
54 à 56 cm 4 kg 1 mois
60 à 62 cm 5 à 6 kg 3 mois
67 à 68 cm 7 à 8 kg 6 mois
71 cm 8 à 9 kg 9 mois
74 cm 9 à 10 kg 12 mois
81 cm 11 kg 18 mois
84 à 86 cm 12 kg 23/24 mois

En espérant vous être utiles, je vous souhaite Bon shopping !

Dites nous, avez vous des astuces pour garantir un confort au petit loulou ?